Étant actuellement en train de faire construire ma résidence principale, je me suis posé la question :

       quel système de chauffage devrais-je installer, plancher chauffant ou gainable ?

J’ai donc pesé le pour et le contre entre une climatisation gainable réversible et un plancher chauffant couplé à une pompe chaleur air-eau qui ferait aussi production d’eau chaude sanitaire. Je dois avouer que même en étant un professionnel le choix fut cornélien.

J’ai déjà installé les 2 systèmes plus d’une fois durant ma carrière et j’ai également installé une PAC air/eau sur plancher chauffant chez ma mère et une gainable chez mon frère, j’ai donc aussi passé beaucoup de temps dans les deux maisons, qui ont été construites sous la RT 2012 donc assez similaire, ce qui me permet de comparer les 2 différences de confort en mode chauffage pour l’hiver et en été avec la climatisation.

AVANTAGES & INCONVÉNIENTS
du gainable comme système de chauffage

Le principal avantage du gainable est de pouvoir aussi bien climatiser que chauffer. Le second avantage est la possibilité de descendre la température durant la nuit et les journées au travail, permettant de faire des économies, et comme c’est aussi une pompe à chaleur air/air, chauffer avec un gainable fait partie des énergies les plus abordables.

L’inconvénient du gainable réside dans le confort de chauffe, qui est un point plus mitigé et délicat à régler, beaucoup d’installateurs ont tendance à surdimensionner les gainables car peu savent et ont le temps de faire les calculs de dimensionnement. Ils demandent donc, à la place, au fournisseur de le faire, mais qui eux pour se couvrir, surdimensionnent systématiquement. Peut-être aussi, car plus la machine est grosse, plus elle coûte cher.

Le problème est que plus une machine est grosse plus son débit d’air soufflé est important, ce qui crée de l’inconfort. En effet, les courants d’air dans un logement diminuent la sensation de confort ce qui pousse l’utilisateur à augmenter la température à 22 ou 23°C afin de trouver une sensation confortable, comparé à un gainable bien dimensionné qui suffirait à 19, 20°C. Cela entraine 7% de consommation en plus par degré augmenté.

Pour finir, le gros point noir sera le remplacement du gainable qui a une durée de vie de 15 à 20 ans. Remplacer un gainable demande de lever les tuiles, couper le pare pluie et les tasseaux de la charpente afin de pouvoir faire sortir l’unité intérieure du toit, ce qui compliquera et fera augmenter la note du remplacement comparé à un système hydraulique comme le plancher chauffant. De plus les gaines de soufflages, assez fragiles comparées à des tuyaux de cuivre ou plastique, s’affaissent au fil du temps créant de grosses pertes de charge, il faudra donc les remplacer avec le gainable.

AVANTAGES & INCONVÉNIENTS
du plancher chauffant avec pompe à chaleur

Indéniablement, le premier avantage du plancher chauffant est le confort, car la surface d’échange est énorme et à basse température dans les 27°C en surface. C’’est pourquoi, bien souvent, 19°C suffis pour se sentir au chaud, car le plancher coupe toute sensation de paroi froide et comme on consomme 7% de moins par degré, c’est un bon moyen de faire des économies d’énergie. De plus, comme la dalle donne une inertie importante de chauffage, cela coupe les sensations de froid lorsque la pompe à chaleur chauffe l’eau chaude sanitaire. 

Le second est la possibilité de produire de l’eau chaude sanitaire avec la même machine et ainsi faire des économies de pose et matériel, mais également de consommation électrique puisque l’eau chaude sanitaire est chauffée par une pompe à chaleur, qui en moyenne consomme 3 fois moins qu’un chauffe-eau électrique standard. Pour une famille de 4 personnes, c’est une réelle économie.

L’inconvénient du plancher chauffant se manifeste avec les pièces comportant des baies vitrées exposées sud, la température peut vite monter à plus de 24°C à cause de l’apport calorifique rapide dû aux rayons de soleil à travers la baie vitrée. Cela oblige donc d’ouvrir les fenêtres pour faire descendre la température, car l’inertie de la dalle est tel que même si la pompe à chaleur se coupe, la dalle continue à chauffer pendant 7 heures. 

Le second désavantage important est l’impossibilité de climatiser le logement durant les fortes chaleurs. De plus, les planchers rafraîchissants fonctionnent très mal, en tant que professionnel : je déconseille vraiment.

Finalement, gainable ou pompe à chaleur comme système de chauffage ?

Après toutes ces interrogations quel fut mon choix me demanderais vous ? Je suis donc tout de même parti avec un gainable, car comme beaucoup de nouvelles maisons de nos jours j’ai pu orienter notre pièce de vie principale vers le sud avec des baies vitrées, personnellement je trouve que la lumière du jour et la clarté dans un logement sont primordiales et apportent un bien-être incomparable. Je vais alors pouvoir garder les volets roulants ouverts en été en allumant la climatisation pour bénéficier de la clarté plutôt que garder la maison dans le noir pour couper l’apport solaire, c’est pourquoi je suis parti sur le gainable malgré le confort un peu moins performant que j’aurais en hiver.

Pour finir, juste un petit point entre construction neuve et rénovation : 

Installer un gainable lors d’une construction neuve reste facile. Cependant,  en rénovation, si le plafond est un plancher hourdi, des dégâts importants peuvent être causés au plafond lors du perçage de l’hourdis. Ce, surtout pour installer la grille de reprise. Pourquoi pas dans ce cas, planifier la pose avec une entreprise de rénovation qui fera passer plâtrier et peintre afin de reprendre les plafonds suite à l’intervention ?

Call Now Button